/ Conférence 350e / Village et passage

Village et passage

Extérieur et intérieur de la 1ère église

1709 c’est la fin des travaux de la première église à Pointe-aux-Trembles. Remplaçant la petite chapelle construite en 1678 devenue trop petite, les travaux de la première église commencent en 1705 et se terminent en 1710. En pierre dès l’origine, l’église subit un agrandissement en 1742.

Cet agrandissement est conçu par Jean-Baptiste Deguire et comprend l’ajout de transepts, de chapelles latérales et d’une sacristie extérieure. Elle sera malheureusement la proie des flammes en 1937, elle qui était la plus vieille église de l’île de Montréal. Ce feu qui emportera avec lui des œuvres magnifiques des sculpteurs ornemanistes pointeliers Antoine Cirier et Urbain Brien dit Desrochers.

C’est en 1719 que le deuxième moulin de la Pointe-aux-Trembles a été construit. Jean-Baptiste Deguire dit Larose en sera l’architecte principal. Il remplacera le premier moulin qui a été construit en 1671. Le premier moulin aura eu quelques décennies d’âge avant de devenir hors d’usage en raison de la crue des eaux et des débâcles des printemps.

1ere-auberge-1
Le premier aubergiste de la Pointe-aux-Trembles serait un certain Jean-Baptiste Dumay qui a ouvert son auberge à la côte Sainte-Anne en 1685.

Le fameux Chemin du Roy. Le grand voyer, qui équivaut d’une certaine manière au ministre des Voiries, en fera son projet personnel dès 1730. En 1732, le projet dispose également de l’appui de l’intendant Hocquart qui ordonnera aux habitants, dont ceux de la Pointe-aux-Trembles :

« de faire chacun en droit soi leur chemin de 24 pieds de largeur entre deux clôtures, d’essoucher ledit chemin, ôter les roches, abattre les buttes, remplir les vallons et de faire les ponts nécessaires pour la commodité et sécurité publique ». Sans aucun doute, le plus grand problème fut la construction de ponts là où le fleuve et les rivières venaient couper le chemin du Roy. La solution pratique était celle d’assurer un service de bacs lorsque les cours d’eau étaient trop forts pour y établir un pont. En ce qui concerne la rivière des Prairies, l’intendant Hocquart fixa le montant de 22 sols et 6 deniers pour la traverser. Le Chemin du Roy fut enfin praticable sur toute sa longueur en 1737. Fait amusant : les voyageurs se plaignaient déjà de la présence de nids-de-poule, été comme hiver, à la Pointe-aux-Trembles.

Haut